Angers, Pays de la Loire
06.61.83.88.73
boitessauvages@gmail.com

Chant, Musique, Bien-être & Créativité

Chant, Musique, Bien-être & Créativité

Neurosciences et musique : La musique vecteur de créativité

Musique, cerveau, créativité

 « Les entreprises qui survivront demain, sont celles qui encouragent la créativité d’aujourd’hui. »Maurice Zeldman
Le cerveau humain offre, par sa structure et sa plasticité, des potentiels créatifs immenses. En entreprise, liée au sens de l’action et adossée à des relations sociales cohésives, la créativité alimente la motivation, laquelle la nourrit en retour. Donnant lieu à l’innovation, elle est donc un élément essentiel de compétitivité. Cette capacité créative existe dans tout cerveau humain, mais puisqu’elle est, par essence, une construction nouvelle, il est donc fondamental de la stimuler, en particulier dans le contexte d’incertitude économique que nous vivons. 
Depuis plus de 10 ans, les neuroscientifiques s’intéressent de très près à l’influence et la puissance de la musique et du chant sur nos capacités cognitives en général et sur ses effets sur la créativité. 
La musique est une compétence cognitive universelle
La musique est, en elle-même, une compétence cognitive universellement partagée (sauf 5% de cas de dysfonctionnement appelé « amusie »), qui repose, notamment, sur les effets émotionnels qu’elle stimule. On peut ne pas parler la même langue, mais l’écoute, la pratique, de la musique ou du chant sont un langage émotionnel qui permet de se comprendre et d’être synchronisé. La musique amène les groupes humains à un « unisson émotionnel ». De nombreux  chercheurs pensent aujourd’hui que la musique a précédé le langage dans l’évolution humaine. L’observation du cerveau montre d’ailleurs que dès les premières minutes d’écoute, la musique stimule les émotions. Les bébés quant à eux sont plus attentifs et réactifs à la voix chantée de leur maman qu’à la voix parlée1.
Les effets de la musique et du chant sont observables physiologiquement : l’écoute et la pratique, même occasionnelles, réduisent la pression artérielle, augmentent la dose de calcium transportée dans le cerveau ainsi que la sécrétion de dopamine (hormone de plaisir) et d’endorphines  (hormone de bien-être). Par ailleurs, elles activent les circuits de la récompense (noyau accumbens). 
L’action de la musique et du chant sur la créativité

  • Un mécanisme spontané

Sur la créativité, la musique a une action majeure, car elle est un fort vecteur de plasticité cérébrale, base de l’apprentissage et de la créativité. La pratique/l’écoute activent et modifient simultanément de nombreuses zones du cerveau, synchronisent ces zones, et cette « collaboration cérébrale », qui modifie la plasticité cérébrale semble bénéficier à beaucoup d’autres compétences cognitives non musicales. Fonctionnent notamment en même temps : perception, motricité, intellect, sensorialité, émotion, mémoire, sécrétions hormonales).

Par ailleurs, l’écoute et la pratique augmentent la résistance au stress en réduisant l’activation des aires impliquées dans les émotions négatives (qui pourraient être un frein à la créativité).
Les travaux d’Emmanuel Bigand1 nous apportent des informations précieuses sur nos capacités naturelles  de  création musicale, par les attentes mélodiques que nous générons spontanément (et souvent inconsciemment) au cours d’un morceau. E. Bigand nous informe également sur la fonction adaptative de la musique, et nous dit que l’évolution musicale vers des styles nouveaux, que nous n’avons pas l’habitude d’entendre et que nous ne comprenons pas forcément, va « pousser notre cerveau à aller plus loin dans certaines fonctions pour comprendre cette musique inattendue ».  Ainsi, le cerveau va s’adapter à terme, et cette stimulation adaptative, qui modifiera le cerveau de l’auditeur, va aussi l’amener à changer certains modes de pensée et faire évoluer ses capacités cognitives. 

  • Un mécanisme renforcé

Un mécanisme de renforcement de la créativité est l’improvisation musicale. Ce sont des chercheurs américains qui ont choisi d’étudier la créativité et l’inventivité très développées de certains rappeurs, spécialistes de l’improvisation et du freestyle. Le principe du rap freestyle est une séance au cours de laquelle le chanteur improvise du texte dans l’instant. Rien n’est écrit, tout est produit sur le moment. Le cerveau de certains de ces rappeurs a donc été mis en observation par imagerie médicale pour essayer de comprendre en quoi l’improvisation renforce la capacité créative. Les éléments constatés leur ont permis de démontrer que durant la session d’improvisation, le cerveau « met en veille » les zones impliquées dans l’inhibition comportementale. Ainsi, l’auto censure mise de côté, le lâcher-prise, et l’audace nécessaires à la prise de risque peuvent laisser libre cours à une improvisation créative. Parallèlement, les noyaux amygdaliens (impliqués dans le système émotionnel) étaient actifs, ceci accréditant l’idée  que certaines émotions favorisent la créativité.

La musique a souvent inspiré la science et la technologie et suscité des évolutions considérables. Les notations musicales ont notamment présidé à l’élaboration des coordonnées cartésiennes. Plus proche de nous, on peut citer les premières synthèses musicales par ordinateur et les premiers enregistrements musicaux numériques qui sont nés dans les laboratoires de Bell Téléphone, aux États Unis dans les années 60. On constate ainsi aujourd’hui  combien ces recherches ont stimulé tout un secteur informatique, sans parler de l’énorme source de profits que cela a généré pour l’industrie musicale.
Nos propres (et modestes) travaux d’application nous permettent de confirmer régulièrement tout l’intérêt que représente le chant pour l’entreprise, ses managers et ses équipes, dans bien des domaines : la collaboration, le leadership, la motivation, la régulation du stress et, bien sûr, la créativité. En effet, Profil-Leader est devenu spécialiste des ateliers musicaux en entreprise sur les sujets tels que la créativité, la collaboration le leadership, la cohésion.

Dans la vidéo visible dans l’article, un petit extrait d’une conférence-atelier conduite le 23 Février dernier par Profil-Leader dans le cadre d’un événement organisé par l’école Polytech de Montpellier sur le thème de la créativité. Cet extrait, bien qu’il soit court, nous l’avons sélectionné parmi d’autres extraits d’ateliers, dans d’autres structures, car ces étudiants seront demain  dans l’entreprise (certains y sont déjà). Et il nous a paru important de montrer et encourager leur enthousiasme à expérimenter, même rapidement, même sur la seule partie apprentissage du chant, un outil de stimulation de la créativité. Le fait même que leur événement soit consacré à la créativité est louable en soi. Cela montre que la jeune génération est sensible à l’importance de cette créativité et au fait qu’elle doit être entraînée pour se développer. C’est très encourageant pour ce que nous vivrons demain dans les entreprises grâce à eux !

Source de l’article en ligne : La Consultante énervante


Emmanuel Bigand: Professeur de sciences cognitives à l’université de Bourgogne, auteur de nombreux travaux sur l’action de la musique sur le cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut